mer.

14

nov.

2012

Emplois d’avenir : un grand pas en avant pour les jeunes peu ou pas qualifiés

Le 9 octobre, le Parlement a adopté le projet de loi qui prévoit la création des « emplois d’avenir ». Le dispositif s'applique dès le 1er novembre 2012.

 

Pourquoi avoir créé les « emplois d’avenir » ? Pas loin de 150 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme. Les emplois d’avenir sont faits pour aider ces jeunes non ou peu qualifiés à trouver un emploi et une formation professionnelle obligatoire pour l’employeur.

 

Combien d’emplois seront créés ? 100 000 entre novembre 2012 et décembre 2013, 150 000 dès 2014.

Qui peut en bénéficier ?

  • Les jeunes de 16 à 25 ans n’ayant aucun diplôme, ou ceux qui ont un CAP/BEP mais n’ont pas trouvé d’emploi après 6 mois de recherches
  • Les jeunes diplômés jusqu’à Bac+3 ayant entre 16 et 25 ans et résidant dans des ZUS (Zones Urbaines Sensibles), des ZRR (Zones de revitalisation rurale) ou en Outre-Mer. Pour connaître la liste de ces zones : http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS/
  • les personnes handicapées peu qualifiées de moins de 30 ans

De quels types d’emplois s’agit-il ? D'emplois à plein temps, en contrat à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD) avec une rémunération commençant au SMIC (1 425 euros brut par mois)

 

Combien de temps dure un contrat « emploi d’avenir » ? 3 ans.

 

Quels types d’activités sont concernés ? Les activités ayant une utilité sociale ou de préservation de l’environnement, mais aussi les secteurs créateurs d’emplois (services à la personne, numérique, animation, développement durable, mise en valeur des collectivités territoriales etc.).

 

Dans quels secteurs ces emplois seront-ils créés ? 3 secteurs principaux : les collectivités locales, les associations, et aussi l’éducation nationale avec les « emplois d’avenir professeur » pour les jeunes déjà engagés dans des études.

 

Les « emplois d’avenir professeur » ? Ils sont réservés aux étudiants boursiers qui souhaitent devenir enseignants. 18 000 bourses seront créées d’ici 2015 dont 6000 en 2013. En contrepartie, les étudiants s’engageront à se présenter aux concours de recrutement d’enseignants de l’éducation nationale.

Les étudiants bénéficieront d’une aide financière dès la Licence 2 et pendant 3 ans. Ils effectueront un certain nombre d’heures dans des établissements scolaires afin de se familiariser avec la profession. La bourse et les heures d’activité en établissement leur garantiront un revenu moyen de 900€ par mois.

Plus d’infos sur http://www.education.gouv.fr/cid61330/les-emplois-avenir-professeur.html

 

Qui subventionne ces emplois ? L'aide de l'Etat représente, dans la plupart des cas, les trois quarts de la rémunération brute du SMIC, soit 1 070 euros. C’est donc l’Etat qui finance les emplois d’avenir pour l’essentiel ; il s’engage à hauteur de 2,3 milliards d'Euros.

 

Où doit-on s’adresser si l’on souhaite bénéficier d’un emploi d’avenir ? Les missions locales et les agences pôle emploi vous aideront à monter votre projet et vous suivront pendant toute la durée du contrat.

Pour connaître les contacts dans la Région Picardie, voir plus précisément : http://www.emploi.gouv.fr/contenus/cartographie

Pour plus d’informations sur les emplois d’avenir http://travail-emploi.gouv.fr/emplois-d-avenir,2189/jeune,2190/je-veux-acceder-a-un-emploi-d,15511.html

Permanence parlementaire

 

1, avenue du

Général de Gaulle

02200 Soissons

 

tél : 03 23 59 60 69