Un Etat palestinien ? Oui, mais qui puisse vivre

Le nouveau statut d’Etat observateur est un pas en avant dans la profonde régression qui a marqué le conflit moyen-oriental. Le déséquilibre grandissant depuis 30 ans dans les relations entre Israël et la Palestine, avec la complicité des grandes puissances, n’est pas rétabli par la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU. Au moins doit-il servir de base pour que la question d’une véritable vie et non d’une survie de cet Etat soit enfin affrontée. Il faut pour cela une diplomatie active dans laquelle la France s’investirait pour de bon. N’oubliant pas que le conflit du Moyen-Orient est dans notre pays le terreau de toutes les dérives, y compris terroristes.

Une juste solution, fermement soutenue pour la survie de deux Etats coexistant dans la paix est le véritable moyen pour lutter contre ces dérives.

Permanence parlementaire

 

1, avenue du

Général de Gaulle

02200 Soissons

 

tél : 03 23 59 60 69